APPEL

Atelier sur la labellisation et l’élaboration d’un cahier des charges pour la presse en ligne au Sénégal


Rédigé le Mardi 9 Août 2016


Contexte et justification

La Presse en ligne constitue, ces dernières années, l'un des médiums les plus utilisés au Sénégal ; avec à la clé, plus de 2 000 000 (deux millions) de visiteurs par jour sur les 53 sites qui composent l'Association des Editeurs et Professionnels de la Presse en Ligne (APPEL). Ce trafic ne concerne pas les Sénégalais de la Diaspora, qui, eux aussi, s'informent de l'actualité de leur pays d'origine, à partir des sites en ligne.

Dans ce contexte, la toile sénégalaise s'enrichit, régulièrement, de nouveaux médias numériques. A cet effet, elle compte, désormais, plus de 200 sites en ligne composés d'Agences de presse, de journaux en ligne, de portails, de web Tv.... Presque toutes les semaines, on assiste à la création de nouveaux sites d’information. La preuve, de 16 en 2011, le nombre de sites est passé à plus de 200, en 2016.

Ce foisonnement s’explique non seulement par le fait que les promoteurs croient que le journalisme en ligne reste le secteur le plus florissant de la presse. Mais aussi, la création d'un journal en ligne n’est pas assujettie à beaucoup de préalables juridiques ou administratifs, ni à de gros investissements.

Toutefois, cette création de supports à un rythme exponentiel n'est pas sans conséquences désastreuses pour la Société sénégalaise. La preuve, on retrouve, très souvent, dans l'exercice du journalisme en ligne, les pratiques les plus condamnables et les plus indignes d'une presse qui se respecte. Le tout teinté de publications souvent obscènes, d'atteinte à la vie privée des citoyens, de légèreté dans la collecte et le traitement de l'information, bref, de toutes sortes de dérives et de manquements fussent-ils les plus inimaginables et préjudiciables aussi bien à la Société sénégalaise, en général et à la corporation en particulier.

En effet, il ne se passe pas presque une semaine, sans que des concitoyens, victimes d'atteinte à leur honorabilité, à leur vie privée, ne saisissent APPEL, le CORED, et parfois les Tribunaux, pour se plaindre des agissements de certains acteurs de la presse en ligne. Pis, dans une quête effrénée de gains faciles, ces derniers n'hésitent plus à tordre le cou aux principes basiques et élémentaires d’éthique et de déontologie, en publiant des contenus à donner du tournis à plus d'un.

A cela, vient se greffer l'épineuse équation des injures, des calomnies, des délations et autres invectives constatées dans les Forums de plusieurs Sites en ligne. On s'attaque au chef religieux d'autrui, on insulte la première Institution du pays, son épouse, ses enfants... On s'en prend, avec une violence verbale inouïe, à l'adversaire politique, au frère ou au camarade de Parti, au collègue de travail, parce qu'on ne pense pas de la même façon.

Derrière son clavier, on s'en prend, injustement, à des intellectuels dont le seul tort est souvent de donner leurs avis sur des questions de l'heure, quand ils sont interpellés par les médias. Derrière son clavier, on invente des vertes et des pas mûres sur la vie privée de l'individu. Bref, on use et abuse desdits forums, qui sont des espaces d'expression que leur offrent les sites en ligne, pour attenter à l'honorabilité et à la vie privée des concitoyens. Et tout ceci, avec très souvent - il faut oser le dire - la complicité de certains Administrateurs de sites en ligne. Car lorsque de pareilles attaques ciblent leurs parents, leurs proches ou leurs amis, ils sont très enclins à vite nettoyer de leurs supports électroniques ces insanités sans motif.

Cette attitude à la fois injuste et irresponsable, qui constitue l'un des plus grands trous noirs que traîne, de nos jours, l'exercice du journalisme en ligne, appelle à une réaction. C'est pourquoi refusant de croiser les bras ou de se contenter simplement à s'apitoyer sur ce tableau très ombrageux qu'offre l'exercice de cette profession dans notre pays, l’Association des Editeurs et Professionnels de la Presse en Ligne du Sénégal multiplie, depuis quelque temps, les initiatives. Ce, aux fins de redonner à ce métier toutes ses lettres de noblesses, ainsi que de permettre aux promoteurs des journaux en ligne de pouvoir, honnêtement, jouir des fruits de leur travail. D'autant qu'aussi bien les observateurs avertis que les acteurs du Secteur restent unanimes, quant à la certitude selon laquelle les nouveaux médias constituent l’avenir de la presse. Et qu'à cet effet, il est urgent de les organiser et de les structurer.

Pour ce faire, APPEL a, d'abord, initié, à Saly, en Novembre 2014, trois jours de réflexions pour la mise en place de mécanismes ou de textes relatifs à l’autorégulation, la régulation, la co-régulation et l’inter-régulation. Ce conclave, qui avait réuni plusieurs acteurs avait débouché sur plusieurs recommandations.

Malheureusement, APPEL a constaté, pour s'en désoler, qu'autant ces recommandations ont été louables et porteuses d'immenses espoirs, autant les textes proposés connaissent quelques limites. Ainsi, toujours dans le but de ne ménager aucun effort pour sauver l'image du journalisme en ligne qui ne cesse de se craqueler, de jour en jour, APPEL ambitionne d'organiser un Atelier sur la labellisation des médias online à Saly Portudal, du 10 au 13 août 2016.

L’objectif de cet Atelier est de relever le niveau de professionnalisme de la presse en ligne, d'arrêter ou de réduire sensiblement les dérives,qui sont notées. Il s'agira de concevoir un cahier des charges dont le respect sera obligatoire avant toute mise en ligne d’un site d’informations ; de renforcer les dispositions relatives aux conditions de création et de fonctionnement d’une entreprise de presse en ligne ; d'aller vers une labellisation de la presse en ligne, avec un respect de référentiels et de critères ; d'approfondir la Charte des journalistes de la presse en ligne pour prendre en charge les exigences du moment et anticiper sur les perspectives et d'intégrer tous les travaux relatifs au cahier des charges et à la charte dans le projet de code de la presse qui va aller en relecture.

Pour convaincre les plus sceptiques quant à sa décision inébranlable de tout mettre en oeuvre, pour redorer le blason ô combien terni du journalisme en ligne au Sénégal, APPEL est déterminée à amener toute la presse en ligne à se conformer au cahier des charges. Car elle reste convaincue aujourd'hui plus qu'hier que, quand la sensibilisation ne parvient pas à faire changer les adeptes de ces pratiques qui écornent ce qui reste de l'image du journalisme en ligne. Il y va de l'intérêt des Sites, de leurs promoteurs, de la Société toute entière.

Objectif Général 

Relever le niveau de professionnalisme de la presse en ligne en mettant en place un mécanisme de labellisation qui va s’appuyer sur un référentiel (cahier des charges et charte d’éthique et de déontologie).

Objectifs spécifiques
 

  • Concevoir un référentiel dont le respect sera obligatoire avant de bénéficier de la labellisation
  • Renforcer les dispositions relatives aux conditions de création et de fonctionnement d’une entreprise de presse en ligne
  • Approfondir la charte des journalistes de la presse en ligne pour prendre en charge les exigences du moment et anticiper sur les perspectives
  • Intégrer tous les travaux relatifs au cahier des charges et à la charte dans le projet de code de la presse.


Résultats attendus
 

  • Un référentiel est mis en place afin d’inciter les promoteurs de presse en ligne à se labelliser
  • Une charte d’éthique et de déontologie adaptée à l’environnement des médias numériques est proposée pour amoindrir les dérives
  • Un dispositif de labellisation de la presse en ligne est créé
  • Un cadre d’exercice et de pratiques professionnelles pour un journalisme en ligne crédible est mis en place


Cibles


Les éditeurs et responsables d’associations de la presse en ligne du Sénégal constituent la principale cible de l’atelier sur la labellisation. Pour arriver à des textes et résultats concertés, consensuels et acceptés par tous mais aussi pour une qualité des débats et productions, des universitaires, juristes, experts des médias et de la régulation, représentants d’Organisations agissant dans le secteur, représentants ONG, seront invités à prendre part à l’atelier.

Modalités d’exécution

L’atelier sur la labellisation de la presse en ligne sera déroulé en deux sessions plénières et trois groupes de travail.

- Sessions plénières

La première permet un cadrage global avec une présentation sur les enjeux de la presse numérique, ses réalisations et ses perspectives. Elle sera faite par un membre du bureau juste après la cérémonie d’ouverture.

La seconde plénière prévue au dernier jour de l’atelier, sera l’occasion de partager et de discuter les résultats des différents groupes.

- Travaux de groupe

Trois groupes de travail auront pour objectif de :

  1. Définir le contenu et les contours du référentiel (cahier des charges)
  2. Définir le contenu et les contours du référentiel (Labellisation)
  3. Renforcer les dispositions de la charte portant sur l’éthique et la déontologie

Chacun de ces groupes travaillera selon un canevas fixé et partagé par le comité de pilotage avant la tenue de l’atelier pour éviter toute perte de temps.





Nouveau commentaire :


APPEL - VIDÉOS


Rss
Facebook
Twitter
Mobile